Ilian Tagredj, 17 ans : “Je n’avais jamais vu de conseiller d’orientation. Aujourd’hui, je suis en S, et je le regrette.”

Ilian Tagredj, 17 ans et en Terminale S, a sollicité Choisir Son Orientation Scolaire il y a quelques semaines, pour se faire accompagner dans le choix de son orientation post-bac. Témoignage.

Qu’est-ce qui vous a amené à demander un accompagnement en orientation scolaire ?

“J’avais quelques idées d’orientation pour la suite, mais rien de très précis. Je suis attiré, depuis toujours, par tout ce qui est en rapport avec l’informatique et les nouvelles technologies. Je pensais notamment au métier d’animateur 3D. Mais ce n’était pas très clair, et je n’avais aucune idée du parcours à suivre pour y arriver. S’agissant d’un choix important, mes parents m’ont encouragé à me faire conseiller.”

 

Comment s’est déroulé votre accompagnement ?

“Mon accompagnement a commencé début octobre et a duré 3 semaines, à raison d’une séance par semaine.

J’ai passé plusieurs tests psychométriques. On a fait la liste de ce que je voulais faire, de ce que j’étais capable de faire, etc. Et un certain nombre de métiers sont ressortis naturellement.”

 

Quel en a été le résultat ?

“Les tests psychométriques étaient très intéressants. Si les premiers résultats des tests ne me semblaient pas cohérents (c’étaient des métiers auxquels je ne pouvais pas m’identifier : médecin, gendarme, policier, etc.), les résultats suivants ont révélé des secteurs d’activité qui me correspondaient davantage : commerce, informatique. J’ai finalement décidé de m’orienter vers un BTS commerce, en alternance, qui me permettra d’allier la théorie à la pratique.”

 

Quel est votre ressenti aujourd’hui ?

“Mon sentiment est partagé. D’un côté, je sais vers quel métier je veux m’orienter : commercial. Mes parents sont rassurés également, “de savoir que je sais”. Mais en même temps, je dois dire que je regrette vraiment d’avoir choisi la filière S.

La charge de travail y est importante et les exigences élevées. Je n’aime pas du tout ce que je fais. La physique ne m’intéresse pas, la SVT ne m’intéresse pas… J’ai l’impression qu’on a toutes les filières rassemblées. Si j’avais su qu’il y avait autant de travail, j’aurais choisi ES ou STMG, mais je ne me serais jamais orienté vers cette filière.”

 

Comment vous êtes-vous “retrouvé” en S ? Qu’est-ce qui a guidé votre choix ?

“Au collège, je ne me posais pas vraiment de questions concernant mon avenir professionnel. C’est à mon arrivée au lycée que j’ai vraiment commencé à m’interroger.”

”Au moment de choisir ma filière, en seconde, je n’ai pas du tout été accompagné par un conseiller d’orientation. Il aurait été plus pertinent que je m’oriente vers un Bac ES, pour le commerce. Mais on m’a dit que la filière S ouvrait plus de portes…

Or, pour faire un BTS commerce, tout le monde vous dira que cela ne sert à rien d’avoir un bac S ! Cela peut être intéressant pour travailler dans le secteur informatique. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi la nouvelle spécialité ISN (Informatique et sciences du numérique). Mais pour du commerce, cela n’a pas vraiment d’intérêt !”

 

Pensez-vous qu’il est essentiel d’être accompagné dans le choix de son orientation scolaire aujourd’hui ?

“Complètement ! Il y a beaucoup de personnes qui ne savent pas ce qu’elles veulent faire plus tard, voire pas du tout. Et c’est important de se faire conseiller. En seconde ou en première, cela n’est pas indispensable, parce que votre famille peut vous aider à choisir la filière, et parce que vos goûts peuvent encore évoluer. Mais au début de l’année de Terminale c’est important, voire nécessaire, parce qu’après, il ne vous reste plus beaucoup de temps pour décider…”