Choisir son orientation scolaire : L’importance du marché du travail

Que se passe-t-il si on ne prend pas en compte le marché du travail ?

Choisir son orientation scolaire . fr vous présente la méthode des 3 cercles, mais que se passe t il si un des cercles n’est pas pris en compte ?

Dans cette vidéo nous  exploreons le cas où le 3ème cercle n’est pas satisfait

Que se passe t il si les réalités du marché du travail sont méconnues ou bien insuffisamment prises en compte ?

Le risque est la faible employabilité autrement dit le chômage malgré le diplôme.

Explorons plusieurs situations :

La première situation est (sans vouloir fâcher quiconque), le cas des nombreuses filières en sciences humaines  telles que les facultés de Sociologie, d’Ethnologie ou bien encore d’Antropologie… ce sont de très belles filières aux contenus passionnant … mais qu’en est il de l’employabilité ?

Le marché du travail est il en capacité d’absorber les dizaines, centaines voire milliers d’étudiants diplômés chaque année d’une filière qui les passionnent certes, mais dont il est malheureusement très improbable qu’elle les nourrissent un jour.

Une récente étude a chiffré à environ 150 le nombre de thèses soutenues chaque année en sociologie … alors que dans le même temps seulement une 40aine de postes académiques sont à pourvoir.

Au final se sont près de trois quart des thésards de cette filière qui se retrouvent précaires ! 

Lorsque l’on est titulaire d’un bac+8 ce n’est pas exactement ce qu’on peut qualifier de situation logique !

Au final ces filières se révèlent être principalement des tremplins vers des concours d’admission vers d’autres écoles … autant le savoir dès le départ sous peine de faire face à de grandes désillusions.

La deuxième situation est celle des diplômes non reconnues par l’état, c’est le cas notamment de certaines écoles privés de métiers du web, de graphisme, de programmation, ou bien encore de commerce : ces établissements sont à fuir !

Il existe suffisamment de bonnes écoles aux diplômes reconnus par l’état pour ne pas s’embourber dans un diplôme qui n’a aucune valeur sur le marché du travail.

Ne vous laissez pas séduire par les argumentaires commerciaux et apprenez à lire entre les lignes. Fuyez les écoles vous présentant des diplomes « niveau licence » et non pas licence , « niveau master » et non pas master, ou bien encore proposant de passer un « concours d’entrée » vous annonçant, quelques jours plus tard, la bonne nouvelle : votre réussite spectaculaire … y compris dans les matières où vous avez pourtant des lacunes ! Cette réussite vous donnant ainsi le droit d’entrer dans l’école mais aussi et surtout de faire un très joli chèque !

Privilégiez absolument les écoles délivrant des diplômes reconnus par l’état. En plus du diplôme vous bénéficierez d’un enseignement d’une qualité bien supérieur, sans parler du réseau professionnel que les écoles structurent et valorisent de plus en plus. 

Ne pas satisfaire le 3 ème cercle entraine le risque de l’inemployabilité, du chômage.marché-du-travail

N’hésitez pas à nous contactez pour toutes questions.