Tristan 19 ans en école d’ingénieur, Paris

Tout comme beaucoup d’étudiants il m’a été très difficile de trouver ma voie, j’étais perdu dans l’immensité des mathématiques, de la physique, des sciences. « Va en prépa, tu verras c’est la voie royale, tu y feras plein de rencontres, tu seras soutenu par tes professeurs » voila ce qu’on me disait. Alors, après l’obtention de mon bac scientifique j’y suis allé, et qu’est ce que j’ai vu ? Absolument rien, c’était le trou noir, je ne voyais pas mon avenir se dessiner comme je l’aurais voulu, il m’était impossible de me projeter.
Deux ans de dur labeur, des interrogations hebdomadaires, des notes qui à la fin ne signifiaient plus rien, deux semaines de concours, avec toujours ces mêmes questions : « Qu’est ce que je fais là? Pourquoi travailler alors que je ne sais pas où je vais? Comment réussir alors que je suis entouré de personnes motivées et persuadées d’avoir trouvé leur vocation et pas moi? »
Bref je vivais un « enfer ». Mes parents ayant pris conscience de ma perdition ont décidé de m’amener voir une neuro-psychologue qui m’a ensuite dirigé vers Armen Timourdjian, j’ai donc répondu à certains questionnaires pour qu’il puisse établir mon profil et me conseiller au mieux quant aux choix que je devais faire pour mes études supérieurs.
Imaginez vous dans un bateau en pleine mer, complètement perdu et secoué, la tempête fait rage, vous ne voyez rien vous êtes renfermé sur vous même puis là, un membre de l’équipage vous montre le cap à suivre, alors vous le suivez et enfin la mer se calme peu à peu, les nuages font place au ciel bleu et ça y est , vous avez trouvé ce que vous cherchiez tant, c’est là sous vos yeux vous n’avez plus qu’à y mettre un peu du votre pour l’attraper. Sans ce capitaine je serai sûrement encore en train de tournoyer en pleine mer.