Quel métier choisir ?

quel-métier-choisirQuel métier choisir ?

« Choisir un métier » peut rapidement devenir une question existentielle extrêmement angoissante. En effet les collégiens et les lycéens se sentent de plus en plus perdus dans un marché du travail toujours plus difficile.

On leur parle d’Uberisation de l’économie … ils entendent que là où leurs parents ont occupé 2 à 3 emplois dans leurs vies ils en occuperont plus d’une dizaine, qu’ils passeront par des périodes où ils seront indépendants, que « l’emploi à vie c’est terminé », qu’ils devront travailler jusqu’à 64, 65 ans  …

Bref ce contexte rend le choix du métier de plus en plus difficile et renforce l’impression qu’une mauvaise orientation scolaire peut vite avoir des conséquences extrêmement graves.

Comment choisir son métier ?

Dans ce contexte alors comment choisir son métier ? Comment choisir une orientation scolaire épanouissante et réaliste ? C’est pour répondre à cette question que nous avons créé la méthode des 3 cercles. Cette méthode nous permet d’explorer autant les aptitudes que les intérêts professionnels tout en prenant en compte la réalité du marché du travail.

Nous nous appuyons sur les outils les plus reconnus, les plus fiables et les plus modernes : l’ IRMR3 et l’ HEXA3D pour les intérêts professionnels, le MOTIVA pour les sources de motivations profondes et le PASS’AVENIR pour avoir accès à la base de donnée métier la plus exhaustive qui soit.

Comment trouver un métier qui me plaira toute ma vie ? 

Voilà autant de questions que se posent de nombreux élèves ou étudiants.

En effet choisir son métier est une problématique que de trop nombreux élèves repoussent le plus longtemps possible n’étant pas forcément poussés dans ce sens par le corps enseignant axant plus sa réflexion sur les problématiques scolaires que professionnelles : « tu dois augmenter ta moyenne en mathématiques si tu veux aller en S tu sais ? » plutôt que « pourquoi veux tu aller en S ? à quel métier pense tu ? »

Ainsi même si les résultats scolaires sont pris en compte, nous explorons au moins autant les intérêts de l’élève. Ces intérêts évoluent avec l’âge bien sûr mais sont déjà bien souvent relativement définis mais pas forcément conscients. Ils permettent déjà d’éviter des choix d’orientation scolaire quelquefois étonnamment mauvais. C’est le cas par exemple lorsqu’un élève à la fibre sociale se tourne vers des études d’infirmiers plutôt que d’éducateur alors que son attrait pour les sciences est très bas. C’est le cas également lorsqu’un élève ayant des facilités en mathématiques se tourne vers des études de comptabilité alors que sa dimension « conventionnel » est très basse et sa dimension « artiste » très élevée et qu’une filière architecture serait bien plus adaptée…

Notre conseil : ne pensez pas que votre choix d’orientation scolaire sera irrévocable, l’emploi à vie çà n’existe plus ! Néanmoins ne confondez pas résultats scolaires et intérêts professionnels. Ne confondez pas non plus loisir passion et métier passion. Posez vous la question de l’employabilité à court, moyen et long terme. Pour toutes ses raisons et pour l’ensemble de ces sujets n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels compétents disposant d’outils.